« Dégradation du cadre de vie, sur-artificialisation des sols, disparition des commerces de proximité, apparition de friches commerciales… : la multiplication à outrance des zones commerciales de grande ampleur n’est plus acceptable. Le lancement de ce plan de mobilisation doit permettre de réconcilier le développement du commerce et la création de villes durables. Cette mobilisation collective est la clé pour réinventer l’urbanisme commercial et récréer du lien entre la ville et le commerce  » a déclaré Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, lors de la remise du rapport du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) « Inscrire les dynamiques du commerce dans la ville la durable » à l’issue d’une matinée d’échanges « Commerce, Ville et Territoire ».

Face au constat partagé des déséquilibres générés par le modèle historique de développement du commerce, la ministre lance un plan de mobilisation pour réconcilier les dynamiques du commerce avec la ville durable.

La prolifération de centres commerciaux de grande ampleur en périphérie des villes, telle qu’elle est pratiquée depuis plusieurs décennies, génère à la fois des déséquilibres urbains, écologiques et économiques.

Lire la suite ou téléchargez les rapports et la synthèse